Avril 2017 : Nous y sommes ! le rêve s’accomplit enfin et après Osaka, Okainyama, l’arrivée en bateau nous fait découvrir ces paysages inouis de la mer interieure, dignes des plus belles estampes japonaises.

naoshima1

Pour mémoire Naoshima «  île de la Beauté «  est située dans la mer intérieure de Seto et doit son nom à l’empereur Sutokujoko, frappé par sa simplicité rustique et son « agréable nature », et fait moins de 8 km2

A l’arrivée c’est Kusama – actuellement à l’honneur avec une belle expo à Tokyo au National Art center – ou plutôt sa sculpture « Pumpkins «  qui nous accueille.

Aucun doute il s’agit bien d’une ile à part !. En se baladant, on va d’ailleurs retrouver une autre pumpkin amarrée à l’autre port de Naoshima.

naoshima2b

Et bien sûr – nous sommes au Japon – Kusama est présente par moultes détails « design «  traduisant son esprit à part, des minibus aux nombreux objets présents dans les boutiques…

naoshima3

Mais l’autre star incontestée de l’île s’affiche avec force et style, il s’agit bien sûr de Tadao Ando. Il fût choisi par Soichiro Fukutake ce milliardaire précurseur dans les années 90 à l’origine de ce projet fou d’une ile dédiée à l’art et surtout d’un hôtel ou nous pourrions vivre au milieu d’ oeuvres .

L’arrivée à l’ Hôtel Benesse est un premier choc esthétique un ponton très simple d’où surgissent les arbres avec la mer en fond. Simple et efficace comme toutes ces constructions où le béton prend ses lettres de noblesse, parsemant des éléments structurant les paysages et les sculptures disséminées dans la beauté de la nature. Des personnages de Niki de Saint phalle à un enclos double selfie – au design impeccable – en passant par les pièces monumentales destinées à accueillir les artistes cultes.

naoshima-tadaoando naoshima4

Autre apparition choc : le musée construit pour Lee Ufan, sculpteur coréen, ou plutôt enfoui et invisible de la terre. L’architecture de Tadao Ando et l’aspect méditatif de Lee Fan se répondent à l’infini, dans un temple de zénitude…

naoshima-leeufan

Et la lumière ! partout elle apparaît par touches, mystérieuse et troublante, renforçant la magie du lieu…

On ne sait pas vraiment à quel moment on perd de vue Naoshima qui disparaît tout doucement, un peu comme s’il s’agissait d’un rêve éveillé…

naoshima5

Grand moment donc pour NAO qui décrypte les secrets de la Beauté asiatique pour vous ! NAOSHIMA en est un condensé : subtilités, symboles, perfection, belles matières, esprit, tout y est !!